Le «Sommerhaus» a été construit dans la période allant de 1616 à 1644. Philipp Wallier en fut le maître d’œuvre. Le bâtiment fut conçu selon le modèle français, avec un corps principal flanqué de tourelles et deux ailes. Le «Sommerhaus de Vigier» actuell est une construction rectangulaire à sept axes et constitue l’un des édifices à tourelles aux proportions les plus harmonieuses.

En 1669, Jean Frédéric de Vigier fut le premier membre de la famille Vigier à habiter cette maison. Il épousa Maria Margaretha, fille de Philippe Wallier, laquelle décéda en couches un an plus tard, en 1670. Le Sommerhaus resta ainsi dans la famille Wallier. Ce n’est qu’en 1822 qu’elle fut remise en héritage à Urs de Vigier et intégra le patrimoine de la famille Vigier. Urs faisait partie de la première génération des politiciens libéraux suisses. Il rejoignit le Gouvernement soleurois de 1822 et y resta jusqu’à sa mort, en 1845. Wilhem, le cadet de ses cinq fils, entra dans l’histoire du radicalisme soleurois et helvétique en tant que légendaire «Landammann Vigier». Le Sommerhaus échut plus tard à son frère Urs (1814-1879), également conseiller d’Etat et auteur d’une histoire soleuroise publiée en 1878. Puis, ce fut son fils, le banquier Karl Vigier, qui en hérita et la légua à Wilhem von Vigier, docteur en droit (1882-1974). Enfin, en 1962, Bill de Vigier reçut la propriété en héritage et en fit don en 1993 à la Fondation Bill de Vigier qu’il avait créée et qui a pour but de préserver ce bâtiment historique.